A LA UNE

Journée internationale de lutte contre la drogue : les autorités dressent le bilan

L’humanité célèbre ce 26 juin 2018, la journée internationale de lutte contre la drogue.

Cette journée a été retenue depuis 1987, à la suite d’une assemblée générale des Nations Unies et de tous les Etats membres de l’ONUDC

Le thème de cette année est ‘’Ecouter, écouter les enfants et les jeunes d’abord’’

En Guinée, le secrétariat général auprès de la présidence, chargé des services spéciaux de lutte contre la drogue et le crime organisé, a fait une déclaration à cette occasion.

Aux côtés du Colonel Moussa Thiegboro Camara, le directeur de l’Office Central de lutte contre la drogue, a tenu à faire ressortir l’importance du choix du thème de cette année.

« Ce thème a été retenu suite à une profonde étude et une grande évaluation par rapport à la consommation de la drogue. A l’analyse de l’évaluation, il a été trouvé que la jeunesse est beaucoup plus vulnérable en matière de consommation de la drogue. Et quand on constate que c’est cette jeunesse qui est l’avenir de demain, il est question de faire face aux problématiques de la drogue », explique le lieutenant-colonel Farimba Camara.

Depuis la mise en place du secrétariat général, les responsables dudit service, ont fait de la lutte contre la drogue et le crime organisé, leur cheval de bataille.

Plusieurs quantités de produits prohibés ont été saisis et les trafiquants déférés, rien qu’entre 2017 jusqu’à nos jours.

« En 2017, nous avons saisi 5kg 200 de cocaïne, 482 sachets de comprimés de valium et il y a eu 50 personnes déférées. A l’heure qu’il est, nous avons une tonne et six cent kilogrammes de cannabis et sept kilogrammes de Cocaïne, avec quinze personnes déférées depuis le mois de janvier », indique le patron de l’OCAD.

Lieutenant-colonel Farimba Camara a enfin invité les familles à conscientiser davantage les enfants sur les dangers de la consommation de la drogue, tout en indiquant que les services spéciaux ne feront que durcir la traque à l’endroit des trafiquants.

Abdourahamane Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top