A LA UNE

Conseil d’administration SMB-Winning : le projet d’un chemin de fer et d’une raffinerie en «bonne voie»

 

Le Conseil d’administration  et l’Assemblée générale des actionnaires du consortium minier SMB-Winning ont eu lieu ce jeudi, 28 juillet 2018 à Conakry.

Selon le Président du Conseil d’administration, Fadi Wazni, l’ensemble des comptes du consortium ont été approuvés « sans réserve » par le commissaire aux comptes. Des  annonces ont été faites à cette occasion. 

« Les actionnaires ont confirmé leur volonté de continuer l’expansion de la Société Minière de Boké (SMB) par la construction d’un chemin de fer reliant Boffa à notre port de Dapilon et la construction d’une raffinerie d’une capacité de production annuelle d’un million de tonnes d’alumine », a déclaré Fadi Wazni, président du Conseil d’Administration.

Pour la construction de cette raffinerie et du chemin de fer long de 135 kilomètres, le consortium dit avoir besoin de trois milliards de dollars américains. « Il faut que nous allions  chercher des capitaux et des investisseurs étrangers pour qu’ils puissent participer à cet investissement colossal », a déclaré Fadi Wazni, qui ajoute plus loin que la Société Minière de Boké a déjà investi en Guinée environ un milliard trois cents millions de dollars américains et employé 7 mille pesonnes.

Pendant la phase de construction, selon le président du Conseil d’Administration, dix mille emplois supplémentaires seront créés. A cela s’ajoutera le désenclavement des localités riveraines.

L’homme d’affaires fait savoir que ce projet de construction d’une raffinerie est une réponse à une préoccupation des autorités guinéennes qui veut privilégier la transformation locale de la matière première au lieu de continuer à la transporter. « Nous avons des promesses de financement pour faire le projet, c’est pour cela que nous avons fait cette annonce au mois de novembre au chef de l’Etat », a-t-il rassuré.

J’usqu’au mois de mai 2018, la quantité de bauxite exporté par ce consortium né il y a seulement trois ans, est d’environ 17 millions cinq cent mille  tonnes, selon ses responsables. Dans le cadre du transport de cette bauxite, Fadi Wazni indique que les 60% du transport a été assuré par des transporteurs nationaux. Les mois à venir, le consortium compte élargir le nombre de coopératives locales pour que toutes les communautés soient impliquées.  Tout ceci, pour que l’impact de la participation au développement économique du pays soit amélioré.

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Le Rescapé N4)

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top