A LA UNE

Hausse du prix du carburant : «une véritable oppression économique et une torture sociale» (Nestor Kagbadouno UGDD)

 

Après un séjour à l’intérieur du pays, le Secrétaire  général de l’UGDD, Nestor Kagbadouno s’est confié à la rédaction de Mosaiqueguinee.com pour aborder l’actualité socio-politique qui prévaut dans le pays. Une actualité marquée par l’augmentation du prix du carburant et le débat sur l’installation des conseils communaux après les communales du 04 février dernier.

Lisez :

Quelle analyse faites-vous de la situation politique actuelle de la Guinée ?

Je vous remercie de m’avoir offert l’opportunité de m’exprimer sur une question aussi importante que la situation politique de notre nation. L’arène politique de notre pays est actuellement marquée par un blocage dû à la mauvaise foi de certains acteurs politiques qui continuent d’obscurcir les espoirs de développement du peuple. Comment peut-on par exemple justifier le retard anormalement long qui est en train d’être accusé dans l’entrée en fonction des différents conseillers élus au terme des échéances électorales locales ? A qui profite réellement ce retard ? Que fait la majorité présidentielle pour débloquer cette impasse ?

Les partis de l’opposition républicaine ou non cogitent-ils sérieusement sur l’impact négatif immense qui résulterait de cette situation ? Il s’agit là autant de questions qu’un acteur attentif et proactif de l’actualité politique doit se poser.

Quelle lecture faites-vous de ce retard dans l’installation des conseils communaux ?

Ce retard ne doit pas être regardé comme un simple blocage dû à une difficulté de résolution du contentieux électoral local. Par contre, il traduit une stratégie politique longtemps mûrie par la majorité présidentielle dans le seul but d’influencer le calendrier des élections législatives et par ricochet celui des présidentielles.

Les manœuvres dilatoires constituent l’une des armes politiques les plus redoutables de M. Alpha CONDE. Il a usé des mêmes moyens en 2010 entre les deux tours, il a fait la même chose pour l’élection législative et même pour l’organisation des élections locales. Il est temps que l’opposition sorte de son sommeil pour prendre au sérieux les agissements de ce gouvernement qui dupe à tout moment l’opposition par des soi-disants dialogues.

Le gouvernement vient d’augmenter le prix du carburant de 8000 à 10.000 francs guinéens. Quelle est la réaction de l’UGDD ?

C’est avec une grande indignation que nous avons appris cette nouvelle. La population guinéenne a déjà un pouvoir d’achat très faible. Cette augmentation du prix du carburant est une véritable oppression économique et une torture sociale que le gouvernement est en train d’infliger aux pauvres populations guinéennes.

Au regard de cette situation, nous soutenons largement les mouvements sociaux des organisations syndicales et celles de la société civile.

Quel est votre dernier message pour clore cette interview ?

Je profite de cette occasion pour interpeller tous les partis politiques sur la nécessité de rassembler nos efforts afin de barrer la route aux ambitions tentaculaires du régime d’Alpha Condé. Il est impératif que toutes les forces de l’opposition soient unies pour susciter l’alternance en 2020.

Toutes les décisions hasardeuses qui sont en train d’être prises par ce régime visent un seul objectif : celui de tester la réaction du peuple vis-à-vis d’un éventuel troisième mandat de M. Alpha Condé. Il faut que l’opposition s’affranchisse de sa torpeur pour entrer dans un véritable activisme politique. Si l’opposition continue à perdurer dans sa division, Alpha Condé aura déjà gagné une grande partie de son test pour le troisième mandat.

Entretien réalisé par Thierno Amadou M’Bonet Camara (Le Rescapé N04)

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top