A LA UNE

Grève/carburant : vers une grève générale et illimitée sans services minimums à partir du lundi prochain

Les négociations qui étaient censées renouer le contact entre gouvernement et syndicats, sont dans l’impasse ce matin à la bouse de travail.

Et l’inter-centrale syndicale CNTG-USTG, ne semble pas baisser les bras. Elle envisage une grève générale et illimitée à partir du lundi prochain, pour dit-elle, obliger le gouvernement à diminuer le prix du carburant.

« Nous allons prendre les dispositions nécessaires pour durcir encore la grève, nous attendons du gouvernement qu’il bouge de sa position jusqu’au vendredi. Lundi, un autre mot d’ordre va être donné, ça sera la grève générale illimitée avec suppression des sévices minimums à l’aéroport, et centres hospitaliers et nous allons demander à EDG de couper certains départs », a insisté Mamadou Mansaré, porte-parole de l’inter-centrale syndicale CNTG-USTG à la bouse de travail.

Parlant du bilan de la première journée de grève, le porte-parole note : « sur l’ensemble du pays, la grève se poursuit, elle va se poursuivre de façon perlée. Malheureusement, les banques ont fait défection, nous sommes en train de prendre des mesures correctives pour ça. Les Camarades de de la banque oublient que quand il s’agissait de la lutte pour les RTS, aucun fonctionnaire n’était en cause parce qu’aucun fonctionnaire ne touche deux millions. Les RTS touchaient les grosses fortunes. Il a fallu que l’inter-centrale se lève pour que cette mesure ne soit pas appliquée » dit-il.

Pour la poursuite des prochaines négociations, les syndicalistes se montrent pessimistes : « nous sommes au point mort, chacun est campé sur sa position, le gouvernement parle d’une mesure d’accompagnement et nous nous disons non. Il faut se référer au protocole d’accord, voir la nécessité si on doit avoir l’augmentation qu’on nous explique pourquoi il doit y avoir d’augmentation. Nous allons aussi apporter nos argumentaires, nous avons deux documents du fonds, qui déterminent les conditionnalités et nous allons mettre le peuple en face et choisir le prix qu’il faut pour que les populations ne souffrent pas », précise Mamadou Mansaré.

A ajouter que le lancement du mot d’ordre de grève générale illimitée est prévu demain vendredi à 16 heures, sous la présence d’Amadou Diallo, secrétaire général de la CNTG.

Saidou Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top