Actualités

Le GOHA ferme : « Tous les commerçants doivent suivre ce mouvement jusqu’à ce que… »

 

 

A l’instar des autres secteurs de la vie socioprofessionnelle, cette première journée de ville morte déclenchée par les forces sociales de Guinée, a considérablement paralysé le commerce tant à Conakry que dans certaines villes de l’intérieur du pays.

C’est du moins ce que révèle le président du Groupe Organisé des Hommes d’affaires (GOHA) au micro d’un reporter de notre rédaction ce jeudi, 05 juillet 2018.

« Tous les magasins et boutiques de Conakry et de l’intérieur sont et vont rester fermer jusqu’à ce que le prix revienne à huit-mille gnf. Cette initiative de la plateforme les forces sociales de Guinée est et sera suivie par tous les commerçants du pays jusqu’à notre satisfaction, parce que cela y va dans l’intérêt de toute la population », indique Mohamed Abdallah Chérif.

Pour lui, cette augmentation du prix du carburant à la pompe a forcément des répercussions sur le prix des marchandises : « la nation toute entière est concernée par cette situation », lance-t-il.

Autant dire que le gouvernement du premier ministre Kassory Fofana, a du pain sur la planche, avec des positions aussi tranchées.

Nous y reviendrons !

Alhassane Fofana

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top