A LA UNE

Marche des forces sociales : l’appel du Général Baffoé aux organisateurs

Pour manifester son désaccord contre l’augmentation du prix du carburant de 25% par le gouvernement, la société civile guinéenne a invité la population à une marche pacifique, ce mardi 10 juillet 2018.

A cet effet, le commandant des unités de la CMIS, joint au téléphone à la veille de cette marche par un reporter de Mosaiqueguinee.com, a rassuré de la prise effective des dispositions nécessaires pour veiller à ce que cette manifestation dite pacifique se passe sans aucun incident surtout dans la zone spéciale de Conakry.

« On sécurisera leur arrivée et leur retour (les participants, ndlr) », a lâché Général Ansoumane Camara BAFOE tout en émettant par la suite un appel aux organisateurs.

 « Je vais demander aux organisateurs de rester dans l’esprit de la loi, c’est-à-dire que le gouvernorat a respecté le droit constitutionnel et à eux aussi de respecter ce que la constitution prévoit. De faire leur marche, de scander leurs slogans et de n’empêcher personne d’autre qui n’adhère pas à leur mouvement, de ne pas provoquer les forces de l’ordre et de respecter le temps indiqué pour ne pas  empêcher les gens et les perturbés parce que tout le monde n’est pas fonctionnaire, il y a des commerçants, des transporteurs et d’autres secteurs qui ne sont pas liés à la grève », dit l’officier de la police nationale avant de conclure : « Aucun de nous n’a intérêt à brûler ce pays parce qu’on a vu ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire, au Liberia, en Sierra Léone…, ils sont en train jusqu’à présent de  payer les prix, donc je demande à tout le monde de mettre balle à terre », dira Général Ansoumane Camara.

Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top