A LA UNE

Fin de la marche pacifique à Kindia : «en Haïti, ils ont revu le prix. Pourquoi pas chez nous en Guinée…»

Comme à Conakry ce matin, des acteurs de la société civile de la ville de Kindia étaient dans les rues ce mardi pour demander au gouvernement de renoncer à l’augmentation du prix du carburant.

Cette marche a démarré à la gare routière et s’est achevée à la place des martyrs. Devant le tribunal de première instance de Kindia, le long cortège a été momentanément stoppé par des gendarmes, prétextant que la marche n’est pas autorisée.

Mais grâce à la ténacité des marcheurs, les deux parties ont fini par trouver un compromis. La gendarmerie a escorté les activistes jusqu’à la place des martyrs où la marche a pris fin.

Alseny Farinta Camara, est membre des forces sociales de Kindia. «Aujourd’hui, nous avons manifesté pacifiquement, sans problème, avec la population de Kindia pour exprimer au gouvernement notre désapprobation de l’augmentation du prix du carburant. Déjà en Haïti, ils ont revu le prix. Pourquoi pas chez nous en Guinée. Les ministres disent aux citoyens de serrer la ceinture mais depuis 2010 nous sommes en train de serrer la ceinture.  Eux aussi, à leur tour, ils doivent serrer la ceinture. On est fatigué», dit-il.

« Il fallait que je vienne pour apporter mon soutient à la marche», renchérit un autre. Comme ces deux citoyens, beaucoup se disent satisfait d’avoir participé à cette action citoyenne.

Siba Toupouvogui, Correspondant régional Mosaiqueguinee.com Kindia

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top