A LA UNE

Arrestation de quatre syndicalistes à Matoto : l’inter-centrale menace de durcir le ton

Quatre membres du syndicat des transporteurs de Matoto, ont été arrêtés hier mardi 10 juillet 2018 par des agents des forces de l’ordre et conduits devant le tribunal de première instance de Mafanco.

Selon Mamadou Mansaré, porte-parole de l’Inter-centrale syndicale CNTG-USTG que notre rédaction a joint par téléphone dans l’après-midi de ce mercredi, ces syndicalistes étaient en train de sécuriser les véhicules stationnés au niveau de la gare-voiture de Matoto pendant la marche de la société civile, quand ils ont été mis aux arrêts.

Toujours d’après lui, c’est sur ordre du premier ministre Kassory Fofana, qu’ils ont été déférés devant le tribunal de Mafanco.

Sur ce, l’Inter-centrale menace que s’ils ne sont pas mis en liberté d’ici vendredi prochain, elle durcira le ton et n’exclura pas une marche verte.

« Si jamais d’ici le vendredi, ils ne sont pas libérés, nous allons durcir le ton et on risque d’aller sur la marche verte comme 2007. C’est-à-dire à une heure fixe, tout Conakry va converger sur le palais du peuple. Et dans les préfectures, tout le monde marchera vers les lieux administratifs à la même heure », a déclaré Mamoudou Mansaré, porte-parole de l’Inter-centrale au téléphone de mosaiqueguinee.com.

L’arrestation de ces responsables syndicaux intervient alors que les négociations entre gouvernement et syndicats sur l’augmentation contestée du prix du litre de carburant à la pompe, restent suspendues.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top