A LA UNE

Hausse prix du carburant : les forces sociales de Guinée n’excluent pas de demander le départ du gouvernement (Lansana Diawara)

Après la marche pacifique des forces sociales de Guinée ce mardi, 10 juillet 2018, l’heure est au bilan et à la réflexion sur de nouvelles perspectives visant à faire plier le gouvernement à l’exigence citoyenne.

Parmi les perspectives à ce jour, figure l’appel à deux journées de grève de la faim au bout desquelles si rien n’est fait, ces forces vont demander le départ du gouvernement, confie Lansana Diawara, directeur exécutif de la maison des associations et ONG de Guinée.

« La manifestation reprend le lundi prochain. Et après tout ça, si le gouvernement ne comprend pas et ne revient pas sur sa décision, nous changerons de stratégie. Il se pourrait même qu’on change de mot d’ordre. Parce que pour nous, c’est inadmissible qu’on augmente le prix du carburant de 8000 à 10000 GNF. D’ici donc la fin de la semaine prochaine, si le gouvernement ne se bouge pas, nous allons lancer un mouvement social sans précédent en Guinée. Nous allons demander aux citoyens d’occuper l’autoroute Fidel Castro pour procéder à une grève de la faim. Et ce n’est pas tout, si après avoir fait cela aussi, le gouvernement ne réagit pas, nous allons durcir le ton pour demander le départ de celui-ci », menace ce membre de la plate-forme Debout Citoyen.

Parlant de la journée de marche d’hier, Lansana Diawara s’est réjoui du fait qu’il n’y ait eu ni de blessés, ni de morts. Il a estimé que cela est important de préciser.

Abdourahamane Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top