A LA UNE

PARSS/PNRSE : présentation des résultats du diagnostic des groupements bénéficiaires

Dans le cadre du Programme Pilote National de Réintégration Socioéconomique (PNRSE), le Programme d’Appui à la Réforme du Secteur de Sécurité (PARSS),  financé par l’Union européenne, accompagne 47 groupements à Conakry, la capitale, et 44 à Kissidougou, en région forestière.

L’objectif principal est de bâtir un mécanisme de réintégration socioéconomique durable des populations vulnérables et des jeunes à risque.

Au terme de la deuxième phase du programme, un diagnostique institutionnel, organisationnel et financier des groupements bénéficiaires a été commandité.

A l’issue des trente jours qu’il a fallu pour cette étude, une rencontre de présentation du rapport a démarré ce vendredi, 13 juillet 2018 au jardin du 02 octobre à Conakry.

Durant deux jours, les 13 et 14 juillet, les résultats dudit diagnostic seront présentés devant des responsables du projet et des représentants des  bénéficiaires. Les groupements ayant réussi à se faire distinguer par leur performance dans la mise en oeuvre de la deuxième phase, vont pouvoir bénéficier de la phase suivante.

Au cours du même atelier, une feuille de route de restructuration des groupements éligibles à la troisième phase par type d’activité sera élaborée pour assurer une meilleure continuité du projet.

Les bénéficiaires, à Conakry, sont pour la plupart des jeunes vulnérables ou dits à risque, identifiés et mis dans des travaux à Haute Intensité de Main d’Oeuvre (HIMO). Avec le revenu qu’ils ont pu tirer de ces activités, ils ont été constitués en groupements et accompagnés dans la réalisation d’activités économiques dans les communes de Matoto et Ratoma.

« On a des groupements qui ont travaillé dans le cadre de la saponification, il y en a qui ont fait de l’aviculture, la riziculture, le taxi-moto, la location de chaises… ils sont dans des activités diverses », a confié M. Lucien, consultant ayant participé à cette évaluation qui a fait savoir qu’en tout, 91 groupements ont été accompagnés par le projet à Conakry et à Kissidougou.

A noter que l’atelier de restitution se fait par zone d’intervention.

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N04)

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top