A LA UNE

Front contre l’installation partielle des exécutifs communaux : l’UFR soutient la marche de l’opposition républicaine

La décision du gouvernement de procéder à l’installation partielle des conseils communaux issus des élections du 04 février, divise la classe politique.

Ce samedi, c’est l’UFR qui a dénoncé, au cours de son assemblée générale ordinaire,  cette mesure annoncée par le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation.

Saikou Yaya Barry, membre du bureau exécutif du parti de Sidya Touré a même indiqué que l’UFR soutient la marche que l’opposition républicaine menace d’organiser jeudi prochain sous la direction de Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG.

«On ne gère pas un pouvoir avec l’arrogance, il faut avoir le dos large, discuter, communiquer et s’entendre avec la population avant de prendre une décision. Nous à l’UFR, nous demandons l’installation des 342 conseils en même temps. Nous, nous n’allons pas sortir pour manifester, mais nous sommes de cœur avec les partis politiques qui doivent sortir le jeudi pour manifester dans ce cadre, parce que nous avons été tous victimes de la même chose. Et aujourd’hui nous demandons réparation», a déclaré Saïkou Yaya Barry.

Selon des spécialistes, ce contentieux électoral qui perdure pourrait considérablement affecté le progrès du pays.

Alhassane Fofana

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top