Actualités

Sidiki Touré accuse : « l’opposition œuvre toujours dans le sens de la violence et de l’affrontement »

L’annonce faite par l’opposition républicaine au sortir de sa plénière du vendredi 13 juillet 2018, au QG de l’UFDG, dans laquelle elle menace de redescendre dans la rue le jeudi prochain, ne laisse pas indifférent le parti au pouvoir.

Contacté par un reporter de Mosaiqueguinee.com, M. Sidiki Touré, un des responsables de la cellule de communication du RPG-Arc-en-ciel, accuse l’opposition dite républicaine de faire une fuite en avant, en misant, dit-il, sur un scénario du chao avec l’atmosphère tendue qui prévaut dans le pays.

Il soupçonne même l’opposition de surfer sur la vague, pour vouloir enfoncer le régime en place.

Pourtant, estime ce cadre du parti au pouvoir, toutes les opportunités ont été offertes par le Chef de l’Etat à travers surtout la relance du dialogue politique qu’il a instruite après la grogne sociale de mars 2018.

« Et malgré la bonne foi du RPG-Arc-en-ciel à rendre effective la volonté du Président de la République le Pr Alpha CONDE, en acceptant de retourner au dialogue et d’ouvrir les voies nécessaires à une entente autour de la question sur les élections communales, et malgré l’intervention des observateurs étrangers, l’opposition œuvre toujours dans le sens de la violence et de l’affrontement dans les rues avant de revenir à la table de négociation. C’est devenu malheureusement une mauvaise habitude chez nous et notre parti ne saura y adhérer », a lâché Sidiki Touré avant de conclure par la suite que l’opposition guinéenne n’a plus d’arguments.

« Pour nous, les opposants n’ont aucun argument car leur principale revendication sur la CENI est satisfaite », dira-t-il.

Il faut noter que l’opposition républicaine reproche principalement au gouvernement le manque de progrès dans le règlement du contentieux électoral.

Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top