A LA UNE

Crise sociale : les «jeunes femmes cadres de Guinée» appellent à privilégier le dialogue

Face à la crise sociale née de l’augmentation jugée unilatérale du prix du carburant à la pompe, une organisation appelée les jeunes femmes cadres de Guinée se fait voix.

Dans une déclaration rendue publique ce dimanche 15 juillet 2018, au palais du peuple, ces femmes se disent inquiètes et angoissées face à cette situation conflictuelle. Elles ont lancé un appel aux syndicats, à la société civile et au gouvernement, leur demandant de privilégier le dialogue.

«Nous, femmes de Guinée, regroupées au sein de la Coalition des jeunes femmes cadres de Guinée pour la paix (CJFC-GP), venant des quatre coins de notre pays, respectons la légitimité des revendications des syndicats, de la société civile, et lançons un appel à leur endroit pour privilégier le dialogue en lieu et place d’une quelconque grève. La coalition des jeunes femmes cadres de Guinée pour la paix, vous demande de mettre la Guinée en avant, pour que les germes de la paix et de la cohésion, plantées par nos grands parents, habitent toutes et tous», ont elles lancé dans la déclaration lue par Nansira Keïta, présidente de cette organisation.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top