Actualités

Front contre la hausse du prix du carburant : Mamou, au cœur de la contestation

Comme annoncé dans un de nos précédents articles, les forces sociales de Mamou ont fait une marche contre l’augmentation du prix du litre de carburant à la pompe. C’était lundi, 16 juillet 2018 dans les rues de la ville carrefour.

La marche a débuté à 9 heures 55 minutes au siège de la société civile préfectorale sis au quartier Boulbinet.  Les manifestants, munis de pancartes sur lesquelles ont pouvait lire entre autres « 8 000 fg c’est bon » ou encore « 8 000 fg ou Rien », ont ensuite pris la direction de la maison des jeunes, en passant par le carrefour LUNA et la rue commerciale.

C’est derrière la cour de la maison des jeunes que les différents discours ont été tenus par les organisateurs de la marche.
«Nous ne sommes plus prêts à payer les factures de la mauvaise gouvernance. Tant que le prix du litre de carburant ne revient pas à 8.000 francs guinéens, nous allons poursuivre la grève. S’ils ne diminuent pas le prix du carburant dans ces trois jours, nous allons durcir », menace Mamadou Saliou Sigon Baldé, secrétaire général de l’Union locale des travailleurs de Mamou.

«On n’a même pas où attacher nos ceintures parce qu’on n’a plus de hanche…On refuse de continuer à être berné par des gens que nous avons mis au pouvoir», renchérit  Nouhou Diogo Bah, activiste de la société civile.
Il faut dire que toutes les activités sont paralysées à Mamou. Banques, sociétés de téléphonie, marchés, transports…, tout est presqu’aux arrêts ce lundi.  Dans le quartier Pétel, la tension est très vive actuellement (15’28 mn) entre jeunes et forces de l’ordre.
Alpha Mamoudou Barry, Correspondant régional de Mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top