Actualités

Kankan : Distribution d’une nouvelle race de chèvres aux petits éleveurs (Initiative WAAPP)

Le ministère guinéen de l’élevage enclenche une  vaste opération d’expérimentation de chèvres de Maradi, une nouvelle race caprine appelée encore «la vache laitière du pauvre». Le but est accroître le revenu des éleveurs tout en contribuant à la disponibilité de la protéine animale dans le panier de la ménagère. 3OO tètes de c’es petits ruminants dont 75 boucs, en provenance du Niger, ont été officiellement distribuées  à des petits éleveurs désignés et formés à cet effet, dans la région de Kankan.

La cérémonie de remise symbolique a eu lieu samedi, 14 juillet, dans une ferme, au quartier Senkèfara, plus au nord dans la ville de Kankan. C’était en présence des autorités administratives, cadres techniques de l’élevage et des experts du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (WAAPP).

 «La stratégie de cette introduction que nous considérons comme une opération pilote, repose sur le choix de couvrir les quatre régions naturelles du pays afin d’avoir une maîtrise conséquente du comportement de cette race de chèvres dans nos différents écosystèmes», a déclaré  Dr Adama Traoré, Directrice nationale adjointe de la production et industrie animale, avant de rajouter  que ces innovations visent à « moderniser le secteur en le faisant passer du système extensif inadapté à nos jours vers un élevage rationnel et plus productif.»

Selon les spécialistes, la chèvre de Maradi procure 2 à 4 petits par portée et un demi-litre de lait par jour. D’où le motif de satisfaction du gouverneur  qui a rendu un vibrant hommage au chef de l’Etat, Pr Alpha Condé qui, d’après lui, fait du développement rural, une de ses priorités fondamentales. «Tant que les secteurs de l’élevage et de l’agriculture ne sont pas développés dans un pays, on ne peut pas parler de croissance», a déclaré Général Mohamed Garé.

Par ailleurs, il a invité les bénéficiaires à mieux entretenir  ces chèvres et d’amener les autres éleveurs à adhérer à la cause. Par la suite, Mohamed Gharé s’est  rendu au Centre Semencier de Bordo, à l’extrême sud de la ville, où sont  stockées 105 tonnes de nouvelles semences de soja.

Simultanément et dans le même sillage, une formation à intention d’une vingtaine de paysans distributeurs d’intrants a porté sur l’utilisation d’une plate-forme électronique de subvention publique ainsi que la remise de satisfécits à deux cents jeunes enquêteurs, au terme d’une opération d’enrôlement de 15O mille exploitations agricoles dans la région administrative de Kankan.

Toutes ces activités s’inscrivent dans un cadre global dit « initiative  présidentielle » du Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, dont la mise en œuvre est assurée par le programme WAAPP sur financement de la Banque Mondiale.

Mamadi CISSE/correspondant régional / Mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top