A LA UNE

Marche sociale à Mamou : des jeunes dont 3 mineurs mis sous mandat de dépôt et transférés à la prison civile

Plusieurs jeunes garçons interpellés lors de la marche sociale organisée lundi dernier à Mamou par le syndicat et la société  civile, viennent d’être mis sous mandat de dépôt et transférés à la prison civile de la préfecture. Ces jeunes, au nombre de six (6) dont trois (3) mineurs, sont poursuivis pour outrage à agent, violences et voies de faits.

L’information a été donnée par le procureur de la République près le tribunal de première instance (TPI) de Mamou.

«Le lundi 16 juillet 2018, le syndicat et la société civile ont organisé une marche pacifique dans la ville de Mamou, pour protester contre l’augmentation du prix du litre de carburant à la pompe… Malheureusement, c’est au cours des opérations de sécurisation de cette marche que certaines personnes érigeaient des barricades sur la route nationale au niveau de la conserverie, mais aussi, ils  jetaient des cailloux sur les forces de l’ordre.  C’est ainsi que six (6) parmi ces personnes ont été interpellées pour des faits d’outrage à agent, violences et voies de faits. Des infractions prévues et punies par les articles 658 et 240 du code pénal. Le mardi (17 juillet 2018) un procès verbal (PV) a été établi par la brigade de recherche et transmis à notre parquet », indique le procureur Sidiki Camara.

« Mais parmi les six jeunes, trois sont majeurs et trois sont des mineurs. Nous sommes en train de saisir le juge des enfants qui, peut-être, d’ici la fin de la semaine, va programmer l’affaire et nous allons partir en jugement », a conclu le procureur.

Alpha Mamoudou Barry, correspondant régional de mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top