A LA UNE

Affaire navires chinois blaklistés : « on n’a jamais été saisi… », réagit le ministre des pêches

Dans un de nos précédents articles, nous vous faisions état que sur 30 navires battant pavillon chinois, récemment blaklistés, 15 d’entre eux opéreraient dans les eaux guinéennes. Une révélation faisant suite à une enquête menée par l’ONG Greenpeace.

Interrogé par notre rédaction sur cette affaire qui pourrait redonner une mauvaise image à la Guinée en matière de pêche INN, le ministre des pêches qui dira que c’est un vieux dossier, a déclaré n’avoir jamais été officiellement saisi par qui que ce soit.

« En réalité, quand nous faisons notre plan de pêche annuel, avant d’aligner les bateaux, nous nous renseignons auprès des pays membres et des ambassades. Si ces bateaux font l’objet de poursuite ou ont fait de la pêche illicite, ils ne seront pas alignés. Donc lorsqu’on a vu ce document (le rapport d’enquête de l’ONG Greenpeace NDLR), nous avons écrit à l’ambassade de Chine pour avoir d’amples informations. Mais on n’a jamais reçu de suite. Jusqu’à preuve du contraire, on n’a pas reçu de document disant que les bateaux qui pêchent ici sont concernés par ça. On n’a pas eu de communication officielle, on n’a jamais été saisi par qui que ce soit », a soutenu le ministre Frédéric Loua, au téléphone de mosaiqueguinee.com.

« Nous-mêmes, on vient de sortir de la pêche illicite. Est-ce qu’on peut s’amuser avec ça ? C’est notre premier combat ! Un bateau INN ne peut pas être aligné comme ça ! On vient de sortir du rouge, on ne peut s’amuser à jouer encore à cela », s’est voulu, on ne peut plus clair, l’actuel chef de département des pêches et de l’économie maritime.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top