Région

Kankan : une association de jeunes se penche sur l’entrepreneuriat et le leadership

C’est une première à Kankan. Connue pour  ses multiples mouvements de protestation contre la déliquescence de certains services  sociaux de base, l’association « Libérer Fasso’’ semble désormais changer de fusil d’épaule. Depuis ce samedi, 21 juillet 2018, près de 150 jeunes de ladite structure suivent une formation basée sur l’entrepreneuriat et le leadership avec pour slogan : ‘’Ensemble, nous vaincrons’’ .

« Pour ne pas rester dans la nature, il faudrait qu’on s’organise pour former les jeunes pour que demain, nous puissions prendre notre avenir en main », a entamé Sékou Kaba, le président de l’association ‘’Libérer Fasso’’ lors de la cérémonie de lancement de l’atelier. L’ONG se fixe pour objectifs entre autres, d’aider la jeunesse à se libérer de la manipulation sociopolitique, d’ instaurer un climat de paix et de dialogue entre les acteurs de la vie sociopolitique et lutter contre la consommation des stupéfiants et toute forme de vandalisme au cours des manifestations. 

«Pour nous, qui souhaite libérer la jeunesse de ces fléaux, pense forcement à la libération de la patrie. Car, la Guinée est en majorité jeune. D’où le nom Libérer Fasso», a-t-il indiqué aux officiels présents à la cérémonie.

Pour la mise en œuvre de ses nombreux projets, l’association ‘’Libérer Fasso’’  parle d’absence de partenaires techniques et financiers et sollicite le soutien des autorités. «Je vais faire un rapport circonstancié pour que le département de la jeunesse soit informé et qu’il prenne en compte les préoccupations de cette association car cette jeunesse doit pouvoir se prendre en charge dans tous les domaines », a promis Lamine Kaba, le Directeur préfectoral de la Jeunesse de Kankan.

Même son de cloche chez le principal parti au pouvoir. «Nous savons qu’avec cette formation, nous pouvons obtenir, au niveau de la jeunesse, une prise en charge sans compter forcement sur l’Etat ou des personnes privées. Je pense qu’avant toute aide extérieure, les jeunes doivent compter sur eux-mêmes. C’est dans ces entreprises pareilles que la Guinée peut se prendre en charge», a renchéri Mambi Camara, le Secrétaire permanent de la coordination du RPG en Haute Guinée.

Créée en mars 2017, l’association Libérer  Fasso envisage d’étendre, très prochainement, ses activités sur l’ensemble du territoire national.

Mamadi CISSE/correspondant régional/ Mosaiqueguinee.com   

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top