A LA UNE

Nouvelle loi controversée sur la CENI : Sidya Touré défend la position de l’UFR

Le président de l’UFR a pris part à l’assemblée générale de son parti ce samedi 21 juillet 2018.

Devant ses militants, Sidya s’est longuement prononcé sur le vote d’une nouvelle loi sur la CENI.  Alors que cette loi qui attend d’être promulguée est source de division au sein de l’opinion, Sidya Touré a donné les raisons pour lesquelles les députés de son parti ont voté positivement lors de l’adoption du texte à l’Assemblée nationale.

La rédaction de Mosaiqueguinee.com vous propose ce qu’a dit Sidya Touré à propos de cette loi amendée.

«Nous avons également eu à reformer le problème de la CENI. La CENI est un grand problème pour nous. Parce que ceux que nous avons désignés, il arrive parfois qu’on se demande pourquoi ils sont là. Nous on a mis un membre de notre parti là-bas, il nous a trahis, il nous a trahis complètement. Non seulement on les a nommés, mais on a renouvelé leur nomination. Et après, vous les trouver en train de travailler contre vous pour des problèmes d’argent. C’est ça la Guinée.  Donc nous avons renoué avec  une nouvelle CENI….. 

Quand il a été question de revoir la CENI, nous l’avons revue. On a diminué le nombre de commissaires qui va passer de 25 à 17. Mais en même temps, nous allons y mettre un peu plus de surveillance. Nous allons faire en sorte que les gens se consacrent un peu plus aux élections qu’aux commandes de choses pour desquelles chacun perçoit de l’argent à gauche et à droite. Voilà ce qui s’est passé. Ce texte a été accepté et voté.  

Donc, nous allons faire en sorte que pour les élections à venir, les membres que nous allons désigner au sein de l’opposition, ne soient pas des gens qui vont céder avec deux cents millions. On va faire en sorte que ceux qu’on désigne travaillent pour notre cause .»

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N04)

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top