A LA UNE

Coup de tonnerre : les autorisations de la marche des Forces sociales annulées par le gouverneur 

Alors qu’elle avait été préalablement autorisée par les responsables des communes de Matoto, Matam et Dixinn, la marche pacifique des forces sociales prévue demain lundi 23 juillet 2018 vient d’être interdite par le gouverneur de la ville de Conakry.

Nous vous proposons l’intégralité du communiqué lu à cet effet à la télévision nationale.

Contrairement aux contenus des lettre-réponses des communes de Matoto, Matam et Dixinn du 20 juillet 2018, autorisant la marche pacifique que les forces sociales de Guinée se proposent d’organiser demain lundi 23 juillet 2018, le gouvernorat de la ville de Conakry, tutelle des communes;

– Appréciant la situation sécuritaire de l’ensemble des communes de la ville ;

– Considérant les réelles préoccupations de nombreux de nos concitoyens attelés d’urgence aux dernières formalités pour l’accomplissement du pèlerinage à la Mecque ;

– Prenant en compte les soucis majeurs des citoyens en matière de déplacement et de gestion du quotidien en cette période des grandes pluies ;

La manifestation prévue demain lundi 23 juillet 2018 ne saurait être autorisée.

Ceci, conformément aux dispositions de l’article 623 du code pénal de la République de Guinée. Les secrétaires généraux des cinq communes de la ville, les chefs de services régionaux de sécurité,  les présidents des conseils de quartiers sont invités chacun en ce qui le concerne, à veiller à l’application immédiate et correcte de la présente mesure.

Pour le gouverneur

Le directeur de cabinet Dr Moundjour Chérif.

Transcrit par Mamadou Sagnane 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top