A LA UNE

Le général Baffoé à propos de la marche de demain : «si c’est autorisé, on l’encadrera…»

La marche des Forces Sociales de demain, lundi 23 juillet 2018 dans la capitale, a été finalement autorisée par les responsables des trois communes se trouvant sur l’itinéraire prévu.

A quelques heures de cette marche que les organisateurs avaient décidé de tenir même si elle n’avait pas été autorisée, notre rédaction a cherché à savoir comment les forces de l’ordre se préparent à vivre cette journée qui s’annonçait électrique. Nous avons contacté, le célèbre Baffoé, le général Ansoumane Camara, Directeur National des Compagnies Mobiles d’Intervention et de Sécurité (CMIS).

L’officier était étonné lorsque nous lui avons dit que la marche est autorisée et que nous avons des copies de ces autorisations adressées aux organisateurs par les mairies concernées.

« Si c’st autorisé, on l’encadrera, si c’est interdit on va interdire », a confié le Général Baffoé. L’officier a indiqué que dans tous les cas, c’est la loi qui sera appliquée.

Pourquoi à quelques heures de la marche, le patron des unités d’intervention n’est pas saisi pour encadrer cette manifestation autorisée ? « Peut être que c’est la sûreté régionale qui a été saisie », nous indique notre interlocuteur.

Les forces sociales compte organiser cette marche pour réclamer la baisse du prix du carburant.

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N04)

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top