A LA UNE

Malgré l’interdiction du Gouverneur, les forces sociales de Guinée, maintiennent leur marche de ce lundi

Contre vents et marées, les forces sociales de Guinée, décident de braver la mesure d’interdiction de leur marche de ce lundi 23 juillet, décidée dans la soirée du dimanche, à la surprise générale, par le Gouverneur de la ville de Conakry.

Au terme d’une réunion cette nuit, elles ont lu une déclaration dans laquelle, elles se sont insurgées contre cette décision des autorités, qu’elles qualifient d’illégale.

« Cette décision, en plus d’être illégale, constitue un acte de mépris vis-à-vis de la vaillante population de Guinée, qui ne demande qu’à vivre convenablement. », a lancé un responsable des forces sociales, qui a lu la déclaration.

Conséquence : « les forces sociales de Guinée, décident de maintenir leur marche de demain, conformément à l’itinéraire, préalablement établi », a-t-il poursuivi.

D’où cet appel : « c’est pourquoi, les forces sociales en appellent au sens civique et à l’élan patriotique de tous les citoyens de Conakry, où qu’ils se trouvent, à se joindre à leur mouvement, pour désobéir à cette injonction infondée du gouverneur ».

La confrontation semble donc inévitable demain entre manifestants résolus à ne pas se soumettre à une interdiction qu’ils jugent illégale et des forces de sécurité, qui recevront la consigne ferme de ne permettre aucun rassemblement.

De quoi sera fait ce lundi à Conakry et ailleurs où cette marche a été interdite ? Dieu seul le sait !

Voici copie de cette Déclaration des FSG :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A suivre !

Demba

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top