Actualités

Création d’emplois temporaires comme modèle d’intégration : des cadres du ministère du Travail et le PNRSE en conclave à Kindia

Vingt-cinq (25) personnes prennent part à une rencontre de trois jours d’échanges et de réflexions entre cadres du ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail (METFP-ET) et membres de l’unité de gestion du programme national de réintégration socioéconomique (PNRSE)  en lien avec les politiques de promotion de l’emploi.

Ces travaux ont démarré ce lundi 23 juillet 2018 à Kindia, cité des agrumes. La cérémonie d’ouverture de cette rencontre de Kindia a été rehaussée de la présence du Directeur de cabinet du gouvernorat de région administrative de Kindia, qui a d’ailleurs prononcé le discours d’ouverture.

La rencontre va permettre à ces cadres d’avoir une meilleure connaissance des politiques et stratégies du gouvernement guinéen en matière de création d’emploi et de promotion de l’entreprenariat local. Il est surtout question d’analyser la pertinence de promouvoir le mécanisme  de réintégration du PNRSE comme model national.

Dans son discours, le directeur de  cabinet de la région administrative de Kindia, Doman Traoré, s’est réjoui du choix porté sur Kindia, avant d’inviter les participants à accorder de l’importance à cette rencontre d’échange.

«Je me réjouis du  choix porté sur notre capitale régionale pour réfléchir et échanger sur la réintégration et le programme national de réintégration socioéconomique (PNRSE)  qui fait l’objet de la présente rencontre. C’est pourquoi, je vous invite à plus de sérieux pour que les réflexions qui vont meubler vos différentes discutions soient laborieusement examinées afin  d’aboutir aux résultats que la rencontre s’est fixée», a-t-il déclaré.

Pour sa part, Richard GBamy le conseiller technique du ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, a rappelé les thématiques qui vont être débattues.

« Au cours de ces trois jours d’échanges, les travaux vont porter surtout sur les expériences acquises en matière de  création d’emplois temporaires, sur la notion de programme national de réintégration socioéconomique, la notion de réintégration et de réinsertion.  Il faudra faire la différence entre les deux concepts, on parlera aussi d’emploi», a-t-il rappelé.

Selon le conseiller, c’est cette équipe formée qui prendra la relève. «Quand le PARSS (Programme d’Appui à la Reforme du Secteur de Sécurité)  va fermer c’est l’équipe là qui va conduire et pérenniser les acquis», dit-il.

A rappeler que le programme national de réintégration socioéconomique (PNRSE) est une réponse du gouvernement et tout particulièrement du ministère de l’Enseignement Technique, de la formation professionnelle, de l’Emploi et du Travail (METFP-ET) à travers l’Agence Guinéenne pour la promotion de l’Emploi (AGUIPE).

Cette dernière à entre autres missions de promouvoir la création d’emploi temporaire notamment la mise en place de travaux à haute intensité de main d’œuvre, la promotion de l’entreprenariat local, la formation technique et professionnelle.

Le PNRSE est financé par l’Union européenne à travers le PARSS.

Siba Toupouvogui correspondant régional mosaiqueguinee.com Kindia

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top