A LA UNE

Louis M’Bemba Soumah menace de demander le départ du gouvernement

La grogne de l’inter-centrale CNTG-USTG, associée aux Forces Sociales de Guinée, contre l’augmentation du prix du carburant par le gouvernement guinéen depuis le début du mois de juillet, se poursuit sans discontinuer, à travers le pays.

Ce matin, sur les ondes de nos confrères de Lynx FM, le secrétaire général de l’USTG, Louis MBemba Soumah, a brandi une nouvelle menace vis-à-vis du gouvernement dit « proche du peuple », dirigé par l’ancien ministre de l’économie sous l’ère Lansana Conté, Ibrahima Kassory Fofana.

« Nous n’irons autour de la table que quand le prix du carburant va baisser comme nous l’avons demandé, c’est notre droit. Ils (les gouvernants) ont fixé un prix de façon unilatérale sans demander notre avis alors que nous avions décidé qu’en cas de changement, nous devrions nous assoir, discuter et fixer ensemble le prix, ça n’a pas été fait », déplore Louis MBemba Soumah.

Le secrétaire général de l’USTG, insiste par ailleurs que tant que le prix ne retournera pas à 8000gnf, lui et ses pairs ne s’essayeront pas autour d’une table avec le gouvernement.

« Le gouvernement est mis là pour le peuple et par le peuple, donc il (le gouvernement, ndlr) doit respecter ce que le peuple veut. Dans le cas contraire, je crois qu’on demandera le départ du gouvernement », a menacé Louis MBemba Soumah.

Le Premier Ministre, selon des indiscrétions de certains acteurs de la société civile, aurait dit qu’il préfère être viré de son poste que de concéder un retour du prix du litre du carburant à la pompe à la situation d’avant le 1er juillet.

Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top