Actualités

Plainte contre le préfet de Beyla : la caution fixée à 2 millions de francs

La plainte de quelques sages de Kobala, un village relevant de la sous-préfecture de Karala, contre le préfet de Beyla, Lamine Cissé, suit son cours normal. Le procès s’est ouvert ce mardi 24 juillet 2018 à la justice de paix de Beyla. Au cours de cette première audience consacrée à la fixation de la caution,  le préfet a brillé par son absence au tribunal.

Le procureur général près la Cour d’appel de Kankan avait exigé du juge de paix à ce que l’audience soit assistée par le parquet d’instance. Il s’est trouvé qu’à N’zerekoré, le procureur est à Kindia pour un séminaire et le substitut était occupé, il était sur un autre dossier plus brûlant à N’zerekoré. Mais puisqu’en matière de citation directe la première audience consiste juste à la fixation de la caution, on a estimé que monsieur le préfet soit présent ou pas, on pouvait tenir l’audience à cet effet 》, a déclaré Me Siba Michel Kolié, avocat de la partie civile contacté par notre rédaction.

La caution fixée par le président du tribunal  Me Alpha Saïdou Sylla, s’élève à 2.000.000 GNF. L’avocat a soutenu que son camp payera cette somme.

Quant à la suite de l’affaire, elle a été renvoyée au 11 septembre 2018, c’est-à-dire au retour des vacances judiciaires.

A noter que le préfet est poursuivi pour injures publiques, menaces et abus d’autorité sur Amara Traoré et Dagbè Douty Kourouma, tous sages du village de Kobala, sous-préfecture de Karala.

Mamadou Sagnane 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top