A LA UNE

Kasory s’adresse à nouveau aux syndicalistes : «il est essentiel que le syndicalisme guinéen soit réformé»

Alors qu’il était allé présider la cérémonie de signature d’une convention collective pour les sous-secteurs de l’hôtellerie et de la restauration ce mercredi dans un hôtel de la place, le Premier ministre a mis l’occasion à profit pour parler à nouveau des syndicalistes qui pourrissent en ce moment la vie à son équipe.

Dr Ibrahima Kassory Fofana a, dans un langage de fermeté, indiqué que le rôle du syndicat c’est de défendre les travailleurs, mais pas d’engager de confrontations.   «Il est essentiel que le syndicalisme guinéen soit réformé. Un pays dans lequel nous faisons face à un déficit d’emploi, ne peut pas se permettre de faire du syndicalisme des rois des règles de jeu. Ce n’est pas possible. Les rois ce sont les créateurs d’emplois, pas les syndicats. Je souhaite que les syndicalistes viennent avec des propositions concrètes d’amélioration du travail et de la vie des syndiqués. Nous sommes ouverts, mais pas dans la confrontation. Il faut que ça soit clair pour tout le monde», a indiqué le PM.

Dr Kassory Fofana dira plus loin qu’il est important que la Guinée arrête d’être particulière. «Qu’on me dise aujourd’hui un pays dans lequel les syndicats sont parties prenantes de la décision économique d’augmenter le prix du carburant. Il n’y en n’a pas. Que la Guinée arrête d’être particulière. De particularité en particularité, on est arrivé à une situation où le pays est dans un état d’immobilisme», a dit le chef du gouvernement.

Le locataire du palais de la colombe a souligné que si les syndicalistes défendent deux cents mille syndiqués, le gouvernement a, quant à lui, la responsabilité de près de douze millions de Guinéens dont la plupart sont sans emploi.

Abdourahamane Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top