Actualités

Plainte contre le préfet de Beyla : Lamine Cissé accuse Abdoulaye Kourouma du RRD

Le préfet de Beyla, Lamine Cissé, qui a brillé par son absence hier mardi, 24 juillet 2018, devant la justice de paix de Beyla où son procès s’est ouvert suite à une plainte déposée contre lui, par Amara Traoré et Dagbè Douty Kourouma, tous sages du district de Kobala, sous-préfecture de Karala, n’en demeure pas moins combatif.

Contacté au téléphone par notre rédaction dans la soirée de ce mardi, le représentant du chef de l’Etat à Beyla, a dénoncé une main noire de Abdoulaye Kourouma, président du Rassemblement pour la Renaissance et le développement (RRD), dans cette affaire de plainte le concernant.

« Ce ne sont pas les sages qui se sont plaints, mais c’est plutôt Abdoulaye Kourouma du parti RRD qui s’est plaint. Je n’ai pas insulté, mais ce que les sages-là ont fait là-bas, c’est ce que je suis parti gâter. Le puits que l’UNICEF leur a offert au village, ils (les sages NDLR) interdisent à une partie des citoyens de puiser de l’eau, sous prétexte que ceux-ci ne militent pas pour le parti d’Abdoulaye Kourouma. Ce n’est ni Abdoulaye ni les sages, qui ont creusé ce puits. C’est l’Etat qui l’a fait pour soulager la population. Ils privent une partie de la population pour ça, parce qu’ils sont les sages. Quand on convoque un préfet à la barre en l’absence de son ministère et de toute structure administrative, c’est normal ? S’ils doivent se plaindre, c’est le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation qui ordonne au préfet de se présenter. Abdoulaye est venu à N’zerekoré, il a appelé deux sages de son village pour leur dire de témoigner que je les ai insultés », a dénoncé le préfet.

Selon des responsables et des sages du district de Kobala, joint par notre rédaction, le préfet n’aurait injurié aucune personne du village.

Et le préfet d’enfoncer : « les habitants du village de Kobala, ont interdit à Abdoulaye Kourouma de rentrer là-bas ».

Ce propos nous ont été confirmés par quelques responsables de jeunesse de Kobala qui voient au président du RRD, ‘’un fauteur de troubles’’ à Beyla.

Un d’entre eux d’ailleurs, dira au téléphone de mosaiqueguinee.com, qu’une fois que les conseillers communaux seront installés, Kourouma sera personna non gratta dans leur district.

 

Mamadou Sagnane

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top