A LA UNE

Fronde contre la hausse du prix du carburant : l’ancien ministre Issa Condé y voit une volonté de nuire…

C’était au cours d’une conférence de presse, à la maison commune des journalistes, ce jeudi 26 juillet 2018, sur le thème ‘’Médias et préservation de la paix’’.

L’ancien ministre de l’information, Issa Condé a tout d’abord soutenu la décision de l’Etat sur l’augmentation du prix du carburant avant de qualifier les actions des forces sociales de Guinée et des syndicalistes d’une volonté de saper les acquis pour une simple démagogie.

« …sur la question des agitations autour de l’augmentation du prix du carburant, soyons sérieux et disons toute de suite que le président de la République, son premier ministre Kassory et le reste du gouvernement, ont engagé des efforts dans le cadre de l’amélioration du panier de la ménagère ainsi que les conditions de vie de nos populations. En remontant les faits, l’augmentation du prix du carburant devrait intervenir depuis bien des mois dans notre pays », dit-il.

Et d’enfoncer le clou : « Alors que le gouvernement ne compte pas revenir sur sa décision dans l’intérêt supérieur de la nation, les forces sociales elles, exigent le retour à 8000GNF, le litre du carburant, avant toute négociation… Derrière ce faux-débat de grève, de marches ou de villes mortes, consécutif à l’augmentation du prix du carburant, il y a une volonté délibérée de nuire, de détruire, de déstabiliser, de saper les fondements de la nation et de la République », dégaine Issa Condé.

Au cours de cette conférence de presse, un autre invité, l’ancien député Cheick Traoré, a ajouté à son tour que les acteurs sociaux qui devraient discuter des problèmes sociaux, sont en train de piétiner les valeurs sociales.

Mohamednana Bangoura

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top