A LA UNE

Pas de marche ce jeudi à Mamou : les forces sociales se plient à l’interdiction de la mairie

Comme nous vous l’annoncions dans un de nos précédents articles, la mairie de Mamou a interdit la marche sociale que projetaient d’organiser ce jeudi, 26 juillet 2018, les forces sociales locales et le syndicat. Argument avancé, « le souci de préserver la paix ».

Les initiateurs de la marche, qui disent être surpris de cette réaction de la mairie, décident de reporter leur manifestation, et menacent d’attaquer la décision en justice.

«Nous avons été surpris de cette décision de la mairie. Quand nous avons été informés, nous avons cherché à rentrer en contact avec nos amis de Conakry. Ce qui reste clair, la marche de demain (jeudi) n’aura pas lieu, mais nous sommes en phase de formuler une plainte pour attaquer cette décision en justice », a fait savoir Bademba Baldé, activiste de la société civile locale.

«Nous avons jugé nécessaire de reporter la marche parce que nous avons vu ce qui s’est passé à Labé ce mercredi. Ils ont caillassé des véhicules, des motos, blessé des gens… Nous ne voulons pas que cela arrive à Mamou parce que ça n’arrange pas. Nous allons nous retrouver pour voir d’autres stratégies », confie de sa part le secrétaire général de l’union locale des travailleurs de Mamou, Sigon Baldé.

Les Forces sociales de Mamou et le syndicat promettent tout de même de poursuivre leur mouvement de protestation contre la hausse du prix du carburant, dès la semaine prochaine.

Alpha Mamoudou Barry, correspondant régional de Mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top