A LA UNE

Interdiction générale et systématique des manifs : le ministre Gassama se désolidarise du gouvernement

Pour faire face à la grogne sociale en cours dans le pays depuis l’augmentation du prix du carburant à la pompe, le gouvernement guinéen, à travers le ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, a pris l’option d’interdire toute manifestation jusqu’à nouvel ordre.  Une mesure que le ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby, ne partage pas du tout. Il la dénonce d’ailleurs avec vigueur.

« Je parle en tant que ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté et par conséquent, avec les prérogatives que sont les questions de droits humains. Notre constitution garantie aux citoyens la liberté d’opinion et de leur expression. Je vais être clair et précis : toute décision d’interdiction  générale et absolue des manifestations est un recule pour la démocratie. Toute décision qui empêche les citoyens de s’exprimer dans un cadre légal, sans violence, est un recule par rapport à la démocratie, est contraire à notre constitution et cela ne peut être défendable », a déclaré le ministre Gassama chez nos confrères de Nostalgie Fm dans l’émission Africa 2015.

Plus loin, le ministre a appelé à ne pas « avoir peur de la contradiction et même de la critique fût-elle désagréable ».

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N04)

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top