A LA UNE

Ministère de la Citoyenneté : «si l’INIDH fonctionnait, on n’en aurait pas besoin… », dixit Mamadou Aliou Barry

M. Aliou Barry, expert des questions de Démocratie, Paix, Sécurité et Droits de l’homme, dans un entretien accordé à un reporter de Mosaiqueguinee.com, a évoqué essentiellement la faiblesse des institutions de la république, en Guinée.

Mamadou Aliou Barry, estime que cette situation est due à une stratégie politique bien planifiée par le Chef d’Etat Guinéen.

« M. Alpha Condé, a joué de façon très professionnelle sur le plan politique, c’est-à-dire, il a mis en place, de façon volontaire, des institutions dont aucune ne fonctionne », déclare ce consultant international, avant de lancer, à propos du ministère de la Citoyenneté :

« Si l’Institution Nationale Indépendante des Droits Humains (INIDH), fonctionnait, on n’aurait pas besoin d’un ministère, ni des droits de l’homme, ni de la citoyenneté, parce que c’est une institution qui aurait joué son rôle », dit M. Aliou Barry.

Plus loin, l’expert estime que cette situation est une mise en scène volontaire du président Alpha Condé.

« La première chose qu’il (le président, ndlr) a faite, c’est de torpiller cette institution en ne respectant pas le principe de parité et on ne peut pas parler d’Etat de droit dans ce contexte-là », lâche M. Aliou Barry, tout en concluant que dans aucun pays de l’Afrique, on ne peut retrouver ce qui se passe en Guinée.

« Par exemple, depuis le 04 février 2018, il y a eu les élections communales, aujourd’hui, nous sommes le 27 juillet et aucun Maire n’est installé, jamais ce pays n’a respecté un agenda électoral », a-t-il conclu.

Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top