Actualités

Préservation de la paix : cette invite aux hommes de médias guinéens

Autour du thème ‘’Médias et préservation de la paix’’, plusieurs professionnels et anciennes célébrités des médias en Guinée, se sont retrouvés, ce jeudi 26 juillet 2018, à la maison de la presse de Coléah.

Des conseils sur la gestion de crise notamment celle née de la hausse du prix du carburant, étaient au cœur de la rencontre.

Pour la section guinéenne de l’union internationale de la presse francophone, organisatrice de ladite conférence, il est impératif pour la nouvelle génération de s’inspirer des aînés dans l’exercice du métier de journaliste.

« Il est vrai que les contextes sociopolitiques, ne sont pas les mêmes, mais, force est de reconnaître que les aînés ont eu leur temps de crises, qu’ils ont gérées avec responsabilité et patriotisme… Nous sommes les seuls à pouvoir calmer les tensions en fonction des analyses que nous en faisons. Ce n’est pas pour rien que le terme de quatrième pouvoir nous est attribué. Il prend en compte notre pouvoir d’investigation et d’information objective de la société », a mis en avant Ibrahima Koné, président de la section guinéenne de l’union internationale de la presse francophone.

En période de crise, le rôle des médias est important, ont notifié les conférenciers. Pour cela, poursuivent-ils, le journaliste dans le traitement de l’information, doit faire preuve de sagesse et de volonté de préserver la paix.

En cette période de crise socio-économique, l’impartialité dont doit faire preuve le journaliste, a été l’un des points sur lesquels, s’est appuyé Issa Condé, par ailleurs, ancien ministre, pour interpeller les hommes de médias sur ce qu’il appelle leur devoir.

« Certains critiques pensent que le journaliste doit rendre publiques, de manière neutre, les dernières nouvelles. Il arrive parfois que la révélation d’une information pure, créé encore plus de crises que des analyses ou des prises de position dans les médias. Le rôle du journaliste, n’est pas de déranger mais d’animer l’espace public… on peut exercer son rôle sans déranger », pense-t-il.

Cependant, les conférenciers, ont invité les organisateurs à mettre en place une cellule ‘’médias et préservation de conflits’’ dont l’objectif sera, selon eux, de renforcer les capacités techniques des acteurs des médias dans la préservation des conflits et de la consolidation de la paix.

Par ailleurs, des critiques à l’endroit des forces sociales ainsi que certains hommes de médias dans leur prise de position, ont également meublé la rencontre.

 

Mohamednana Bangoura

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top