A LA UNE

Affaire Socfin : ‘’une affaire belgo-belge’’, estime l’ambassade de Guinée à Bruxelles

En attendant le jugement en appel, au mois de septembre prochain, de cette affaire qui a eu un fort retentissement au sein de l’opinion en Guinée, la représentation diplomatique de la Guinée en Belgique, basée à Bruxelles, dans un courrier en date du 27 juillet, adressé au ministre Mamady Touré, des AE, estime, au terme de son analyse du dossier qu’il s’agit ni plus ni moins que d’une affaire ‘’belgo-belge’’.

L’ambassade de Guinée à Bruxelles, invoque plutôt un cas de non-paiement d’impôts de la part d’une société de droit belge, en l’occurrence, Socfin, au fisc belge.

Autrement, si cette affaire concernait, comme cela a été largement relayé dans la presse, la SOGUIPAH et sa directrice, Mme Fernandez Mariama Camara, par ailleurs, ministre de l’agriculture, pourquoi celle-ci n’a nullement été inquiétée tout le long du processus judiciaire en cours ?

Selon mout observateurs, le minimum qui aurait pu être fait, c’était soit de la convoquer devant le tribunal belge qui a eu connaissance, en 1ère instance, de cette affaire, soit de dépêcher une commission rogatoire à Conakry, aux fins de l’entendre. Diantre ! rien de tel, du moins jusqu’à maintenant.

Alors que Socfin qui, entre temps, a fait appel de sa condamnation, attend la tenue du procès en appel, en septembre.

D’ici là, en Guinée, face aux intrigues de palais et autres coups fourrés fomentés notamment par un proche collaborateur du Chef de l’Etat, qui aurait poussé au départ de dame Mariama Soguipah Camara, du gouvernement, le président Alpha Condé, aurait tout simplement refusé de se laisser prendre au piège de ceux qui veulent couler l’actuelle ministre de l’agriculture.

Dans son courrier adressé à la tutelle, l’ambassade de Guinée à Bruxelles, rappelle qu’elle est toujours dans l’attente de la Grosse du jugement en première instance de cette affaire.

Elle dit avoir mené des démarches auprès de la juridiction qui a eu connaissance de ce dossier, tout comme d’autres acteurs de la chaîne pénale belge, en vain !

Aux dernières nouvelles, elle attend le retour du procureur de ses congés, seul habilité à fournir le document, pour, éventuellement, entrer en possession de la fameuse Grosse de la décision du juge.

Demba

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top