A LA UNE

Plusieurs syndicalistes malades : les négociations gouvernement-syndicat reportées

 

Les négociations entre les autorités gouvernementales et l’inter-centrale syndicale autour du prix du carburant viennent d’être reportées à une date ultérieure ce, sur demande de la partie syndicale visiblement démembrée, ce mardi 31 juillet 2018.

S’agissant des raisons de ce report, un  membre actif de la commission de négociations que nous avons rencontré au sortir de la salle où se tiennent les discussions, a accepté de nous parler.  «Nous avons demandé de suspendre la séance pour qu’on puisse savoir si dans les 48heures, nos camarades pourront recouvrer leur santé afin qu’on revienne autour de la table. Je dois rappeler que parmi ces malades, il y a le président de la commission de négociations et le vice-président, le camarade Abdoulaye Camara qui est dans un état beaucoup critique et beaucoup de nos femmes ont été touchées. On est tous malade», explique Alpha Mamadou Diallo.

Selon le syndicalistes, ces leaders malades souffriraient encore de l’impact du gaz lacrymogène dont on fait usage les forces de l’ordre pour les disperser la semaine dernière au marché Niger.

 « Nous sommes en train de voir dans quelle mesure nous allons rencontrer les organisations des droits de l’homme pour demander que les gens nous assistent pour faire des examens sérieux parce qu’on ne sait pas la teneur de ce gaz et qu’une enquête soit surtout ouverte», mentionne-t-il.

A noter que pour la deuxième fois consécutive l’inspecteur général du travail n’a pas voulu se prononcer devant les médias.

Alhassane Fofana

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top