Actualités

Dinguiraye : réconciliation retrouvée, développement enclenché… (Reportage)

Après avoir été Préfet de Koubia et Labé, le Lieutenant-Colonel Mamadou Lamarana Diallo a regagné la confiance du chef de l’Etat le Professeur Alpha Condé pour être son représentant a Dinguiraye, une ville qui a enregistré ces derniers temps une division entre les différentes communautés qui y cohabitent. Le Préfet de Dinguiraye était conscient de cette triste réalité.

Dès après ma prise de  fonction au niveau de la préfecture, la première des choses d’abord, j’ai cherché à connaitre les citoyens au niveau de la commune. Je les ai écoutés et je me suis confié parce que ma mission c’est pour réunir tout le monde, je ne suis pas venus pour diviser. Et pour réussir, il faut que les gens acceptent de conjuguer le même verbe et de marcher ensemble.

Apres la commune urbaine, je me suis rendu dans les collectivités, nous avons fait le tour des collectivités locale de Dinguiraye et le message que nous avons véhiculé était un message de paix. On les a fait savoir que Dinguiraye a tout. Dinguiraye a des ressources et c’est une grande préfecture. On les a fait savoir aussi qu’il n’y a pas une préfecture ou les gens sont liés comme à Dinguiraye.

Le Soti –Kemo, Mahim Diarra, témoigne sur les querelles inter ethniques qui minaient la vie sociale de Dinguiraye avant l’arrivée de l’actuel Préfet et salue les démarches menées par le Lieutenant-Colonel Mamadou Lamarana Diallo pour résoudre ces différentes crises.

Il y a plus de 20 ans, Dinguiraye n’a pas eu un préfet comme lui malgré son jeune âge, nous avons bénéficié d’un cadre valable, consciencieux et accessible à tout moment.

A son arrivée, nous les natifs, nous étions à couteaux tirés. Moi qui vous parle là, je pouvais faire 6 à 8 mois sans mettre pied chez le Khalife. Je n’ai jamais menti à un homme et ça c’est ma qualité, demandez à Mouloukou Souleymane, son prédécesseur.

Alors, depuis que ce préfet est là, d’abord je ne sais pas quel médicament il nous a donné, mais aujourd’hui moi je ne peux pas faire deux jours sans aller chez le khalife.

Depuis cette réconciliation, le khalife s’est défait de tous les problèmes, ça c’est grâce à lui.

Mieux, les retombées de Léro (de la SMD), sont reparties entre les 3 communautés. Les torobhés venus du Sénégal, les mandingues et les peulhs qui sont à peu près 60 pour cent. Mais chaque groupe ethnique est valablement représenté, pas de cris et ça c’est à son arrivée. Sinon avant, cela n’existait pas. Nous aussi nous avions 3 personnes, aujourd’hui nous avons 5, les Torobhés aussi le même nombre de représentants, les Peulhs dépassent les autres d’une seule personne. Ils sont nombreux et c’est légal, nous trouvons cela légal.

Alors si vous trouvez qu’il y a une cohésion à Dinguiraye et que nous nous entendons parfaitement, tout est parti de lui.

Au niveau des infrastructures par exemple, à son arrivée, le bureau du préfet ressemblait à tout sauf à un bureau digne de ce nom, sa résidence et la villa des hôtes étaient inhabitables

Djenaba Koivogui présidente des femmes leaders de Dinguiraye a tenu à préciser les différentes réalisations du Préfet Lamarana Diallo depuis sa prise de fonction à la préfecture.

On se demande par quels voies et moyens il a réussi à mettre du goudron dans certaines voiries de Dinguiraye. Il a rénové la préfecture et la résidence. Les écoles et les points d’eau n’ont pas fait exception. Il y avait certaines localités  qui s’approvisionnaient en eaux par des sources d’eau mais aujourd’hui grâce à lui la plus part de ces localités ont des forages. Présentement, nous femmes de Dinguiraye, nous sommes prêtes à accompagner les autorités et ce, grâce à la détermination du Préfet Lamarana.

Après avoir réussi à instaurer la paix et la quiétude sociale, le préfet promet de redistribuer les subventions de la SMD à l’ensemble des populations de Dinguiraye et poursuivre le développement qu’il a amorcé.

Baldé Taïbou

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top