A LA UNE

Salaires suspendus au ministère de la Communication : le ministre explique sa décision (Exclusif)

Mardi, 31 juillet 2018, des travailleurs du ministère de la Communication se sont plaint de leur nouveau ministre. Dans un article paru chez nos confrères de Africaguinee, l’un des plaignants dénonçait la suspension de la paie par le ministre Amara Somparé qui n’aurait pas, selon lui,  donné une explication à cette décision jugée brutale. Dans un long entretien téléphonique dans la soirée avec la rédaction de Mosaiqueguinee.com,  le ministre Somparé a donné sa version des faits par rapport à ces accusations. Réaction du ministre. 

Les gens sont au courant que depuis que je suis arrivé, j’ai entamé un processus de contrôle des effectifs. Parce que j’ai trouvé un effectif pléthorique, avec une masse salariale extrêmement importante. On me parle de 1050 agents. Et je ne crois pas que les effectifs annoncés existent réellement.  Ensuite,  il y a une pléthore de stagiaires qui sont dans une précarité totale. Je me suis dit qu’il faut que je vérifie les effectifs et sortir ceux qui ne sont pas présents, les remplacer par d’autres stagiaires. J’ai donc demandé une certification des fichiers.

J’ai récupéré la quasi-totalité des fiches et je vais faire un recoupement avec les états de payement au niveau du billetage et du virement. Je leur avais dit qu’avant de commencer, le billetage, de m’informer. Ils l’ont fait hier sans me dire. Donc ce matin (mardi Ndlr), je leur dit vous suspendez la procédure, j’ai mon assistant et l’inspecteur général qui vont descendre avec les états et nous allons comparer avec les fiches que vous avez. Puis vous allez demander à chaque travailleur de se présenter avec sa pièce d’identité et son acte d’engagement avant de le payer. 

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N04) 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top