A LA UNE

Santé : deux décennies après, l’Ordre National des Pharmaciens se dote enfin d’un siège

Après près de trois décennies d’existence, c’est maintenant que l’ordre national des pharmaciens de Guinée s’est doté d’un siège. Situé au quartier Minière, commune de Ratoma, il  a été inauguré ce vendredi, 03 juillet 2018 en présence du ministre de la santé. C’est un premier acquis de la nouvelle présidente de l’ordre, Dr Hawa Diakité, élue en octobre 2017.

«Une organisation sans toit, est désuète et sans personnalité. Cette inauguration a pour nous une valeur de symbole», a déclaré la présidente de l’ordre national des pharmaciens de Guinée, dans son discours de bienvenue.

Il s’agit en gros d’une salle de réunion, d’un secrétariat, un bureau pour les sections A et B, un bureau pour la présidente, trois climatiseurs, du matériel informatique, un véhicule de liaison et une moto.  Le coût total de l’aménagement, selon la présidente, est d’environ 200 millions de francs guinéens. L’argent provient de dons et de cotisations des membres.

Ici, dans ces locaux, poursuit-elle, nous parlerons des problèmes de la profession et mettrons en place des stratégies pour la qualification de notre métier qui, de nos jours, est une profession sinistrée.

Rassurant de la disponibilité de son organisation à collaborer avec le ministère de tutelle, la présidente de l’ordre a tenu à remercier le ministre Gnankoye Lamah qui, selon elle, a exprimé une volonté de promouvoir la profession de pharmacien.

« Je ne pourras terminer cette allocution sans remercier le ministre sortant qui n’a ménagé aucun effort pour nous accompagner », ajoute-t-elle. «Nous remercions aussi la PCG (Pharmacie Centrale de Guinée), pour avoir abrité nos réunions  durant ces huit mois», mentionne-t-elle.

Visiblement satisfait, le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique a félicité l’ordre des pharmaciens tout en promettant d’aider à promouvoir la profession.

« Je voudrais inviter les autres ordres à en faire autant », a exhorté Gnankoye Lamah. Il a particulièrement insisté sur l’application des textes afin que, dit-il, le secteur de la pharmacie revienne aux pharmaciens.

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N04)

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top