A LA UNE

AG du PADES : «ceux qui vont déstabiliser Dr Kaba ne sont pas encore nés»

Alors qu’on l’accuse de tenir des propos ethniques, le leader du PADES était face à ses militants ce samedi 04 août 2018. A cette occasion, Dr Ousmane Kaba a ténu à expliquer qu’il s’agit d’une tentative de déstabilisation en passant par une transcription erronée d’une interview qu’il a accordée à une radio basée en Haute Guinée.

« Beaucoup de choses ont été dites, il y a eu beaucoup d’intoxication politique et de diffamation. Mais ceux qui vont déstabiliser Dr Kaba ne sont pas encore nés« , a déclaré le leader sous les applaudissements nourris de militants et de responsables de la formation politique qu’il dirige depuis plus d’un an.  Le leader appelle à écouter la « bonne » version de son interview, postée sur YouTube par la direction de son parti et invite les uns et les autres à défendre l’unité nationale.

D’ailleurs, pour Dr Ousmane Kaba, toute cette histoire consiste à entretenir un leurre. Car, pour lui, les vrais problèmes qui devraient retenir l’attention, sont le manque d’infrastructures routières et sanitaires, le faible taux d’admission au bac cette année, le manque de courant et la pauvreté.

« Pendant que la Guinée n’a que 21 mille admis au baccalauréat, la Côte d’ivoire en a 112 mille cette année », mentionne-t-il de passage.

« Il ne faut pas que les gens déchirent la Guinée à mon nom. Personne n’est né pour prendre le nom de Dr Ousmane Kaba comme prétexte, ça ne marchera pas. Vous me parlez d’ethnie, moi je vous parle des routes ! Commencez à me parler d’ethnie, moi je vous parle d’électricité !  Vous me parlez d’ethnie, moi je vous parle du chômage des jeunes ! Vous me parlez d’ethnie, je vous dis que la Guinée a faim », a entonné le leader du PADES, galvanisant ainsi ses militants mobilisés pour la circonstance.

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N04)

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top