A LA UNE

Comité de suivi de l’accord du 12 octobre : lancement des travaux d’audit du fichier électoral

La salle de réunion du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, a servi de cadre ce mercredi 08 août 2018, au lancement des travaux d’audit du fichier électoral. L’opération doit se faire en 25 jours.

Cette rencontre a réuni des experts de l’Union Européenne, de l’Organisation Internationale de la Francophonie, du PNUD, et des membres de la commission technique d’audit du comité de suivi du dialogue et la CENI. Au sortir de la rencontre, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation et le président de la CENI ont confié quelques mots aux journalistes.

«C’est un honneur pour nous d’avoir lancé ce matin les travaux de cet audit et nous n’avons aucun doute quant à l’issue certaine de ce travail. En témoignent non seulement l’engagement de la CENI, des acteurs politiques mais aussi la qualité des experts que nous avons aujourd’hui avec nous sur ce dossier. Nous pensons donc que le meilleur est à venir par rapport aux échéances électorales qui vont se jouer dans notre pays dans l’esprit d’apaisement, de transparence, d’équité pour que les résultats qui vont être issus des consultations électorales soient des résultats acceptés par tous», déclare le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation.

Le président de la CENI, à son tour, estime que le fichier électoral n’a jamais  fait  l’objet de contestation. Mais, dit-il,  les acteurs politiques ont voulu savoir ce qu’il y a de bon, de moins bon et de mauvais dans ledit fichier.

«C’est pour quoi ils ont demandé à ce qu’il y ait un audit qui consiste à vérifier ce qui existe pour savoir si on peut le maintenir, l’améliorer ou le changer« , dit-il.

Le travail qui est lancé, précise-t-il, va consister à faire des recommandations que la CENI va prendre à bras le corps. « Nous nous donnerons tous les moyens pour pouvoir exécuter l’ensemble des recommandations qui seront issues du rapport de l’audit », promet Me Salif Kebé.

Al Hassan Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top