A LA UNE

RPG : quand le débat ethnique s’invite à la réunion du bureau politique

Décidément, même au sein du RPG,  on n’a pas encore fini de digérer la formation du dernier gouvernement et la nouvelle restructuration intervenue à la présidence de la République. Malgré les nominations colorées RPG et concoctées  par une commission composée essentiellement de caciques du parti qui se sont aussi offert la part belle, à eux et à leurs clans très proches, leur reproche-t-on à tort ou à raison,  d’autres cadres du même parti, non des moindres, ne semblent pas s’y reconnaître.

Ces mécontents brodent ces nominations d’exclusion. D’après nos sources,  c’est à la réunion du bureau politique du parti, que le sujet à fait surface à la surprise générale de certains membres. Le sujet n’était pas inscrit à l’ordre du jour.

Les mécontents, des  grands noms du parti, connus pour leur militantisme avéré, bouillants et intrépides, n’auraient pas occulté le sujet qui fâche. Ils auraient   fait savoir tout leur mécontentement et leur étonnement suite à l’exclusion qui, d’après eux, a caractérisé les dernières nominations.

Ils ont aussi regretté que des localités  soient ignorées au profit d’un clan qui continue à abuser des privilèges du régime.

Pendant un peu plus d’un demi-heure, le débat a achoppé à ce niveau. Ces frustrés, il faut le préciser qui sont de deux régions extrêmes, ont persisté avec l’ère très indignée.

Ce qui veut dire que la commission supra-présidentielle de distribution des postes au RPG, est mise à l’index et bien avertie pour les prochaines nominations.

Focus mosaiqueguinee

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top