Actualités

Accord politique : Alpha Condé dans la justification

Depuis la signature du dernier accord politique entre le RPG et l’opposition républicaine, en dehors du cadre habituel de dialogue, des voix dissonantes se font entendre de partout.

Les partis exclus se montrent eux-aussi menaçants pour être, à leur tour,  entendus car c’est la méthode consacrée sous le régime de l’élu du RPG, estiment-ils. La démarche s’est avérée payante pour l’UFR qui devrait aussi avoir sa part du gâteau à partager au détriment des militants électeurs abandonnés à leur sort.

Ces militants ne semblent pas ingurgiter cette décision qui fait d’eux un véritable bétail électoral malléable à souhait.

C’est au RPG, que ce sentiment d’abandon fait son chemin. Des militants mécontents,  s’estimant méprisés, haussent le ton, le langage qui passe mieux dans leur parti et chez leur patron. On casse, on saccage et on brûle. On use de toutes les actions violentes pour se faire entendre.

A Kindia et à Bissikirima  par exemple, c’est le chaudron au siège du parti et au-delà parfois pour les plus excités ou les plus en colère.

La décision à l’origine de ce mécontentement généralisé au sein du parti au pouvoir, a souffert d’un manque de consultation des responsables et, dans une large mesure, des militants dont le sort y est pourtant lié.

C’est le patron du pays, qui arbore son manteau de premier responsable d’un parti qui tangue du fait d’une poignée de cadres accusés de n’avoir de souci principal que le butin, en termes de poste ou de matériel, à se partager.

C’est à l’assemblée générale du parti qu’il fallait expliquer le bien-fondé de l’accord qui, d’après les militants à convaincre, n’est que la façade d’une gouvernance faite de compromissions et de concession, donc une gouvernance qui n’a  d’autorité que sur ceux qui  croient et obéissent.

La campagne d’explication menée par le patron lui-même, n’a pas produit son effet escompté, car Kindia a renoué ce lundi avec l’expression violente de sa colère.

Il faut encore plus d’efforts pour mettre d’accord  tous les militants qui se sentent méprisés par le compromis politique.

ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top