A LA UNE

Port de Conakry/Louis M’Bemba Soumah : « on nous déclare la guerre, on ira à la guerre »

Le bail d’une partie du port autonome de Conakry à une société turque, est un sujet qui taraude sérieusement les esprits dans les rangs des responsables syndicaux guinéens.

Tel est le cas chez Louis M’Bemba Soumah, secrétaire général de l’USTG.

Rageur, il tire à boulets rouges sur les autorités, pour, dit-il, avoir vendu les biens du pays et déclare une guerre à l’endroit des concernées.

« Une seule personne ne peut pas se permettre de vendre les biens de la Guinée à notre insu. Nous refusons, donc à la guerre comme à la guerre, on nous déclare la guerre, on ira à la guerre. Cela est sûr, en tout cas nous sommes prêts » a-t-il déclaré hier devant une foule de syndicalistes.

Dans le même sillage, malgré tout le parcours de combattant qui a été le leur, il a déclaré qu’ils restent fermes sur leurs arçons : « Ça fait plus de 40 ans que nous sommes dans le combat, on nous a tout fait, on nous a bottés, on nous a foutus en tôle, moi j’ai fait 8 fois la prison, on est encore là par la grâce de Dieu. Nous n’avons peur de personne, nous irons jusqu’ au bout », a-t-il dégainé.

Il faut noter que le secrétaire général de l’USTG, a mis cette occasion à profit pour exiger les copies intégrales du contrat de bail du port de Conakry.

« Il faut que nous recevions tout le contrat de bail du port, nous savons qu’il y plus de 100 pages du contrat de bail. Nous allons l’étudier à la lettre, et nous allons démontrer que ce contrat est nul et non effet » a-t-il promis.

Saidou Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top