A LA UNE

L’URTELGUI chez le ministre Somparé : la mise en place d’un cadre de concertation au menu des discussions

Le ministre de la Communication, Amara Somparé, a rencontré ce jeudi, 16 août 2018, une délégation du bureau exécutif de l’Union des Radios et Télévisons Libres de Guinée (URTELGUI).

Au cours de cette rencontre qui a eu lieu au département de la Communication, le ministre a annoncé la mise en place très prochaine d’un cadre de concertation permanent dans le but de rapprocher les médias de service public et la presse privée.

«La rencontre d’aujourd’hui s’inscrit dans une démarche qui a été initiée dès ma prise de fonction, qui consiste à tenter un rapprochement entre les médias de service public et ceux de la presse privée. Ce rapprochement va se concrétiser bientôt par la mise en place d’un cadre de concertation permanent qui sera une plateforme de dialogue entre les différents organes de presse, sous la tutelle du ministère de l’information et de la communication. Ce type de structure est indispensable pour essayer de gommer les incompréhensions qui existent de part et d’autre. La presse privée n’est pas une presse d’opposition comme on veut le dire, et la presse publique, n’est pas une presse de propagande. Ce sont tous des journalistes  qui essayent de faire leur boulot du mieux qu’ils peuvent dans des conditions que l’on connait difficiles en Guinée», a déclaré le ministre Somparé.

Ce cadre permettra ensemble de poser les problèmes sur la table et d’en discuter entre personnes responsables pour essayer d’apporter des solutions adéquates, espère Amara Somparé avant de remettre le document à ses hôtes.

Pour le premier responsable de l’URTELGUI qui qualifie cette initiative du ministre de la Communication de première, a salué l’action à plus d’un titre.  «Nous avons pour habitude, de demander des rendez-vous chez les ministres. Mais cette fois-ci, le ministre a eu l’initiative d’inverser la tendance. Nous saluons à plus d’un titre cette démarche participative… Nous avons le document, nous allons l’examiner et je suis sûr que tout ce qui est bon pour le développent de la presse dans son ensemble dans ce pays, l’URTELGUI va s’inscrire dans ce cadre», a promis Sannoun Kerfalla Cissé, président de l’URTELGUI.

Ce document comporte deux parties essentielles, dira le ministre Somparé. Les termes de référence qui indiquent les missions principales du cadre de concertation et un projet d’arrêté, reprenant les grandes lignes des TDR.  Mais avant la mise en application de ce document, fera savoir le ministre, il fera d’abord l’objet de discussions en conseil des ministres pour des fins d’approbation.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top