A LA UNE

Abdoulaye Sow sur sa réhabilitation : « Je pense que le problème est déjà parti très loin » (interview)

Dans un entretien accordé à notre rédaction, ce jeudi 16 août 2018, Abdoulaye Sow, secrétaire général de la FESABAG, s’est prononcé sur la levée de sa suspension et sa réhabilitation à son poste de secrétaire général adjoint de l’USTG.

Le bouillant syndicaliste, qui estime que le problème entre lui et le bureau de l’USTG, est allé trop loin, pose des conditions pour son retour au sein de cette centrale syndicale. L’intégralité de l’interview nous en dit long. Lisez !

Louis Mbemba Soumah de l’USTG vient de lever la suspension qui pesait sur vous, allez-vous rejoindre cette centrale syndicale ?  

Je ne saurai vous le dire, c’est une intégrale à multiples inconnues…On est arrivé à une phase où c’est la recomposition du paysage syndicale en république de Guinée, il faut qu’il ait une nouvelle perception du syndicalisme, il faut que la donne change. C’est le moment du changement qui est arrivé. Et l’une des conditions pour retourner à l’USTG, il faut reconnaitre le SLECG, parce que certains de l’USTG ne veulent pas accepter ça, malgré la décision de Louis M’Bemba. Il faut aussi qu’on regarde dans le même sens, pour le moment nous n’avons pas la même vision.

Ce n’est pas moi qui ai pris la décision de la désaffiliation de la FESABAG, ce sont ces intellectuels de haut niveau qui se sont réunis pour regarder le sujet dans tous les sens pour prendre cette décision. Il faut encore que l’ensemble de ses cadres se réunissent pour voir si les conditions optimales sont créées pour qu’ils reviennent.

Je pense que le problème est déjà parti très loin, parce que la FESABAG est désaffiliée de l’USTG. Jusqu’aujourd’hui les autres ne comprennent pas que le SLECG et la FESABAG sont les deux fondateurs de l’USTG, et si aujourd’hui les deux quittent, l’USTG devient une coquille vide.  Et ces gens qui s’agitent dans cette centrale, n’ont personne derrière, ils n’ont aucune base.  L’USTG, c’est la FESABAG et le SLECG, donc la désaffiliation a été une équation difficile.

Comment appréciez-vous la volonté de Louis M’Bemba Soumah qui souhaite remobiliser tous les travailleurs ?    

 Si ça ne tenait qu’à Louis M’Bemba Soumah pour qui j’ai beaucoup de respect, Il n’y aura pas de problème pour fédérer. Depuis que je suis là, je n’ai pas accepté de lui faire de l’ombre, je l’ai respecté et si tout le monde allait dans sa dynamique ça pouvait réussir. Louis M’Bemba est un intellectuel. Je suis un homme de dialogue, je répondrai à toutes invitations de Louis M’bemba. Nous sommes un syndicat de dialogue.

Qu’avez-vous à dire aux travailleurs de la FESABAG par rapport à L’USTG qui capitule ?

Je demande à l’ensemble des travailleurs de la FESABAG de resserrer les rangs, ils ont compris que quand les cadres se réunissent, ils prennent une décision, ça devient la bonne décision. L’option qu’a prise la FESABAG, par rapport au mouvement de grève qui a été organisé par l’inter-centrale, a été la bonne.

Interview réalisée par Saidou Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top