A LA UNE

L’UFR brise le silence : «nous avons signé cet accord c’est pour que le RPG…»

La signature d’une alliance électorale entre l’Union des Forces Républicaines et le RPG Arc-en-ciel dans la perspective de la mise en place des exécutifs communaux, ne cesse de faire parler d’elle. Le bureau exécutif national du parti du haut représentant du chef de l’Etat est sorti de sa réserve ce samedi pour justifier son choix d’aller avec le parti au pouvoir en tournant le dos à l’UFDG.

«Si on n’est pas tombé d’accord, on ne peut pas signer un accord. Si l’UFDG nous dit soutenez nous dans telle ville et nous demandons à ce que l’UFDG nous soutienne dans telle autre circonscription, s’il n y a pas d’accord sur ça, on ne peut pas signer…Nous avons négocié avec beaucoup de partis politiques notamment avec l’UFDG, le BL et le RDIG. Là où nous avons obtenu un accord, c’est avec le RPG-arc en ciel. Nous avons signé cet accord c’est pour que le RPG nous appuie à Boké  et à Matam. C’est aussi simple que ça»explique Bakary Goyo Zoumanigui, en marge de l’assemblée générale ordinaire de l’UFR.

Par ailleurs, l’alliance signée entre l’UFDG et le RPG arc-en-ciel a du mal à passer au niveau de la base du parti au pouvoir notamment à Kindia.

«Nous souhaitons tous  que les militantes et les militants des différentes formations politiques acceptent de se discipliner pour que ces accords là voient enfin le jour», a exhorté ce responsable de l’UFR favorable donc à une fin de la crise post-électorale.

Alhassane Fofana

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top