A LA UNE

Marche Kindia-Kaloum/A la rencontre d’Ibrahima Sanoh à l’entrée de Conakry : « mon message…)

Ibrahima Sanoh, l’enseignant qui marche depuis quelques jours entre  Kindia  et Kaloum pour, entre autres, la réconciliation nationale et la lutte contre la corruption, est arrivé ce lundi 20 août 2018 au Km 36, préfecture de Coyah. C’est là qu’il compte rester jusqu’à jeudi pour faire le dernier tronçon de son parcours. Dans un entretien accordé à un de nos reporters parti à sa rencontre, Ibrahima Sanoh a dévoilé le message qu’il entend adresser aux autorités, une fois à la place des martyrs, à Kaloum.

《 Le message essentiel, c’est de dire au président de la République et au gouvernement qu’il faut un courage pour les vrais combats. Premièrement, le président de la République a mis en place une commission provisoire de réflexion sur la réconciliation nationale. Celle-ci a fait son travail, il faut finaliser. Deuxièmement, le premier ministre Kassory a dit qu’il veut faire le combat contre la corruption. C’est trop prématuré de juger ses actions, mais on lui propose d’avoir le courage par rapport à cela. 

 Les vrais combats c’est la mémoire guinéenne, la réconciliation nationale, la lutte contre la corruption et le courage pour l’alternance pacifique en 2020. Donc permettre à la Guinée d’avoir ce qu’elle n’a jamais eu. C’est-à-dire, son premier ancien président démocratiquement élu, vivant 》, a laissé entendre ce jeune dont le courage et la détermination se lisent sur son visage.

Mardi étant le jour de fête de Tabaski, Ibrahima Sanoh entend rallier le centre-ville de Kaloum le jeudi 23 août 2018.

Mamadou Sagnane

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top