Actualités

Affaire port autonome : une marche de la colère ce jeudi

Décidément, les travailleurs du port autonome de Conakry, n’entendent pas baisser les bras face à la concession du port conventionnel.

Derrière leur section syndicale, au-delà de la grève illimitée déjà en cours, ces travailleurs entendent faire une marche pacifique demain jeudi qu’ils ont nommée marche de la colère.

Au sortir d’une réunion restreinte à la bourse du travail ce mercredi 23 août 2018, la marche de demain, sauf changement de dernière minute, a été décidée.

« En dépit de tout, demain nous allons nous retrouver pour voir quelle est la stratégie à mettre en place. (Vous n’allez donc pas marché demain ?) Cela dépendra de ce que nous allons décider demain au niveau de la CNTG. C’est une marche de la colère qui était prévue pour demain mais la grève, elle est illimitée. Nous sommes toujours en grève tant que ce contrat de bail illicite n’est pas annulé », explique Sory Magassouba, 2ème délégué titulaire de la délégation syndicale du port autonome.

Plus loin, le porte-voix du syndicat du port à l’issue de cette rencontre rajoute : « ce qu’il faut comprendre est que, ce sont des instruments juridiques qui engagent la responsabilité de tout un chacun. Quand il y a un contrat que le gouvernement défend, il va falloir qu’il soit soumis à l’approbation de tout le peuple de Guinée. Ils ne peuvent défendre un contrat qui est dans le tiroir », lance ce syndicaliste.

Plus que jamais déterminés, ces travailleurs du port exigent à tout prix la résiliation, faut-il le rappeler, du contrat qui lie l’État guinéen à la société turque. Ils sont, selon notre interlocuteur, opposés non seulement à la forme dudit contrat mais aussi à sa teneur.

Après s’être fait gazés la dernière fois, ces syndicalistes tenteront-ils le coup à nouveau demain ?

Mohamednana Bangoura

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top