Actualités

Le préfet de Kankan, obligé de s’appuyer momentanément sur une canne

Rien d’assez grave pour le préfet de Kankan! Juste un bobo de santé passager. Monsieur Aziz Diop, un tantinet convalescent, va devoir prendre quelques jours de repos forcé à la maison, après avoir trébuché hier sur la véranda de sa résidence.

Sur son compte personnel sur le réseau social Facebook, la première autorité de Kankan, assure qu’il a rejoint son domicile la nuit, après avoir reçu les premiers soins à l’hôpital régional de Kankan.

Pour ce qui est du mal dont il souffre, une simple  »contusion », affirme-t-il, selon des examens para-cliniques, écrit-il sur son mur.

En attendant, il devra s’appuyer sur une canne, pour pouvoir faire le moindre mouvement, ne serait-ce, le temps de la récup.

Focus mosaiqueguinee

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. CONDÉ ABOU

    25 août 2018 at 1 h 49 min

    CONDE ABOU,

    Dur. Souhaitons qu’il y ait plus de peur que de mal pour Monsieur le Préfet de Kankan. Un début de maladie, ne doit jamais être sous-estimé, surtout quand on connait les conditions de travail extrêmement rudes des grands Fonctionnaires de l’Administration.

    Ceci dit, à mon humble avis, le meilleur service qu’il puisse se rendre, serait de bien vouloir aller faire un contrôle sanitaire contradictoire dans un hôpital beaucoup mieux équipé ou spécialisé dans ce genre de pathologie, en France ou au Maroc, je n’en sais rien, pour confirmer ou non le premier diagnostic posé. Un bilan complet et contradictoire, est toujours mieux pour le long terme.

    Un tel bilan pourrait probablement permettre de révéler certains aspects de la maladie que les Médecins n’ont pas pu découvrir à Kankan. C’est de l’ordre du possible.

    Faut pas avoir honte de dire que si les Médecins sur place n’ont pas tous les moyens scientifiques et techniques pour faire de la recherche approfondie sur place, quelle que soit leur bonne foi, ils resteront limités dans leurs efforts d’analyse et dans leurs conclusions.

    Bref, pour une question de santé, pourquoi Monsieur le Préfet, ne prendrait-il pas le temps nécessaire pour aller dès maintenant faire un examen général et contradictoire en Europe ou au Maroc par exemple ?
    Prompt rétablissement, Monsieur le Préfet. Que Dieu vous assiste. Amen.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top