A LA UNE

Mamou/une fillette tuée par un Pick-up de la CMIS : le conducteur se constitue prisonnier

L’accident est survenu vendredi, 24 août 2018, au quartier Tambassa, commune urbaine de Mamou. La fillette a été fauchée par un pick-up de la Compagnie Mobile d’intervention de la Sécurité (CMIS), alors qu’elle traversait la route.
«L’accident s’est produit aux environs de midi au niveau de la station-service de Tambassa. La fille était en train de traverser et ça coïncidé à l’arrivée du Pick-up. Le véhicule l’a donc percutée et elle est allée cogner sa tête contre un caillou. Immédiatement, elle a été admise à l’hôpital, mais malheureusement, elle n’a pas pu survivre», explique le commandant Moïse Haba, officier chargé de constat au commissariat central de police de Mamou.

Rencontré à la police où il est allé se réfugier après l’accident, l’adjudant Bouna Camara qui conduisait le Pick-up explique : «J’étais allé faire un essayage. À mon retour, arrivé juste au niveau de la station d’essence, la fille a surgi devant moi en courant. Ça été une surprise, j’ai appuyé en vain sur le frein pour l’éviter. C’est le côté droit du véhicule qui l’a touchée et elle est tombée. Je l’ai amenée moi-même à l’hôpital. Après l’hôpital, je suis venu à la police. J’ai dit aux agents de m’enfermer parce que je viens de tuer quelqu’un. Mais ils ne voulaient pas le faire, alors moi-même je suis rentré dans une cellule après ils ont fermé», s’est-il confié.
«Je demande pardon à la famille de la victime. Je n’ai pas fait exprès, moi aussi j’ai des enfants. Je demande à tout Mamou de me pardonner», regrette t-il.
La victime s’appelle Diariou Sow, elle était âgée de 7 ans.
Aux dernières nouvelles, l’adjudant Bouna Camara a été déféré à la maison centrale de Mamou pour des fins d’enquête.

Alpha Mamoudou Barry, correspondant régional de Mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top