A LA UNE

Jaques Bonemy, commissaire à la CENI : «la fraude ne vient pas que de la mouvance»

Jaques Bonemy est commissaire à la CENI. Il en est d’ailleurs le responsable du département Formation et Accréditation. S’exprimant ce dimanche à l’AG de Lafidy, il s’est prononcé sur les procès souvent faits à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), accusée de tous les pêchés d’Israël.

«Le problème de la CENI est externe. Il ne manque pas de compétences à la CENI, les compétences sont là. En Afrique de l’ouest, je ne pense pas qu’il y ait une CENI qui a plus de compétence que la CENI de Guinée. Mais les problèmes sont externes, ça vient des acteurs eux-mêmes », a mentionné Jacques Gbonemy.

Alors, s’interroge un citoyen, pourquoi n’avez-vous pas démissionné collectivement en guise de protestation ?

«La reforme de 2013 est venue après une démission collective qui n’a pas réglé le problème. Le problème doit être réglé par la conscientisions des acteurs. Il faut que les acteurs soient conscients que la Guinée est un pays démocratique et que  nous devons organiser des élections libres, transparentes, crédibles et indépendantes. Le jour où ils décideront, nous irons à des élections indépendantes dont les résultats seront acceptés de tous les Guinéens. Mais tant que grands et petits partis veulent frauder sur le terrain…», rétorque le commissaire.

La fraude, poursuit-il, ne vient pas que de la mouvance. «Elle vient de tous les côtés», tranche-t-il.

Reconnaissez-vous donc qu’il y a de la fraude ? Répondit un journaliste. Bien sûr, conclut vite le commissaire.

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N04)

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top